Évènement Jeune Public
Les contes de la roulotte


NOVEMBRE

Lundi | Mardi | Mercredi | Jeudi | Vendredi | Samedi | Dimanche | Tous

Digne(s)

Un coup de téléphone au milieu de la nuit, dans un commissariat de province. Une mère attend. Quelque chose est arrivé à son fils.

Le point de vue de Digne(s) est celui d'une mère, qui refuse de se confronter à la réalité du drame qui l'a amené dans ce commissariat de police en plein milieu de la nuit.

A ce drame d'abord humain, s'ajoute une dimension politique lorsque l'orientation sexuelle de son fils disparu est mis en cause dans les circonstances de son décès.

Mais encore faut-il accepter le deuil qu'il va falloir faire.

Dans un contexte post manif pour tous, ce huis clos vous plonge au coeur d'un crime autour duquel 4 personnages vont devoir défendre leur intérêt et tenter de rester dignes.

De : Corentin Boisgard. Mise en scène : Corentin Boisgard, Isaure De Galbert. Avec : Laurence Macaire, Jack Uzan, Julia Leblanc-Lacoste, Mathieu Ouvrard. Production et communication : Compagnie Selma. Musique : Grégoire Bette (Garçon de Plage). Effets sonores : Clément Vallon.

Les Lundis à 21 h 30.


Dédouanez -moi

Un seule en scène aux frontières du Je... et au-delà des frontières

Ce seule en scène coécrit par Sei Shiomi et Nataly Florez est le reflet autobiographique du parcours d'une Colombienne devenue française.

Par sa performance la comédienne Nataly Florez, jouant le personnage d'Angela Maria, se questionne et explore certaines valeurs, d'égalité, de partage, de choix de nationalité tout en s'appuyant sur son histoire familiale et intergénérationnelle.

Là ou à notre époque beaucoup d'individus ne semblent pas s'ouvrir à leur " étranger en soi ", Angela Maria par son personnage attachant se construit sous nos yeux en nous ouvrant aux différences et similitudes de deux cultures.

À la recherche de son identité et de sa liberté, Angela ne peut que nous captiver par sa performance, lorsqu'elle nous raconte l'histoire de son enfance à la femme libérée et affirmée qu'elle est aujourd'hui.

Est-ce que ces passages en douane où l'on est à chaque fois responsable de ce que l'on porte l'a rendra-t-elle plus forte, plus libre et plus ouverte sur le monde ?

Vous le découvrirez en partageant le vécu d'Angela Maria, une interprétation singulière de la comédienne Nataly Florez, sur un texte poignant de vérité !

De : Nataly Florez et Sei Shiomi. Mise en scène : Sei Shiomi. Avec : Nataly Florez.

Les Mardis à 19 h 30.


Histoires de Cabaret

Un archéologue découvre aux abords de la Mer Noire une troublante et mystérieuse bague. Cette découverte transporte l’homme qui bientôt disparaît sans laisser de trace.

Paris, 1939, un Cabaret le « Grand Balcon » vit des jours sombres, le spectacle peine à trouver son public, les artistes n'ont plus la flamme, la maîtresse des lieux, Madame Irma, perdue dans une romance, délaisse le métier au détriment de la « La plus honnête et la plus savante maison d’illusion ». Jusqu'à l'arrivée d'un certain étranger, dont la présence va bouleverser la vie du Cabaret.

De : Nadia CHERIF. Mise en scène : Nadia CHERIF. Avec : Nadia CHERIF, Antonia DENAVIT, Filippo FABBRI, Hendry LETON, Matthieu MALMEZAC, Léa MORALES, Olivia ROZET, Lou RUABERCHERA, Raffaella TEMPESTA. Musique : Filippo FABBRI. Compagnie : IOLAS.

Jusqu'au 27 novembre, les Mardis à 21 h 30. Tarif : 15 € TP, 12 € TR. Réservations : info.cie.iolas@gmail.com - Billetreduc


Et Dieu créa ma Belle-Mère !

Une Belle-mère omniprésente, et un majordome d'un extrême sans gêne ! Une pièce sur le couple, rythmée, drôle, tendre, originale, actuelle !

Le mari oublie l'anniversaire de son épouse !

Sébastien patron d'un labo, est-il un goujat ? Un étourdi ?

Le couple de bourgeois aisés subit-il l'usure classique du couple ?

C'est l'argument de départ d'une comédie, pétillante, pleine de surprise, mettant en scène quatre personnages, madame, une femme subtile, et raffinée monsieur, un mari passif souvent dépassé par les évènements, Colin, un énigmatique et drolatique majordome de la maisonnée.
Son accent belge, sa répartie, sa truculence, opèrent à merveille....
Et une Belle-Mère omniprésente, extravagante, plein de culot, bousculant à merveille son gendre et le mettant à bout...

Un feu d'artifice pour des comédiens qui s'en donnent à coeur joie ...

De : Doriane Maarek. Mise en scène : Doriane Maarek. Avec : Salvatore Ingoglia, Sylvie Huguel, Doriane Maarek, Christophe Touraud, Eric Da Costa.

Les Mercredis à 19 h 30.


Jalousie en 3 mails

Helen, Yana et Iris habitent 3 étages différents d'une même tour. À part un hochement de tête poli dans l'ascenseur, elles ne se connaissent pas. Le mari d'Helen, frappé sans doute par le démon de midi, abandonne sa femme pour Yana qu'il séduit... Puis quitte Yana pour vivre avec Iris...

Les péripéties de l'époux volage déclenchent un échange de mails cinglant entre les trois femmes. Trois femmes de générations différentes prêtes à tout pour conserver leur "trophée".

Un texte cruellement drôle et subtil.

La pièce Jalousie en 3 mails d’Esther Vilar (traduction de Sacha Zilberfarb, adaptation de Marc Laigner) est représentée par L’Arche, agence théâtrale. www.arche-editeur.com


De : Esther Vilar.

Jusqu'au 28 novembre, les Mercredis à 21 h 30 (relâche le 31 octobre). Tarif : 16 € TP, 12 € TR. Réservations : du.cote.de.la.scene@sfr.fr - 06.27.01.75.53 - Billetreduc


Carrés

Nous sommes dans un lieu vibrant d’inquiétante étrangeté, qui ressemble à l’idée que l’on se fait d’un hôpital psychiatrique. Mais il y a quelque chose de singulier, des détails qui dérangent, chez ce directeur qui scrute tout du haut de son bureau et chez les patients qui gardent leurs secrets pour eux.

Carrés, c’est l’histoire de 5 personnes paumées dans un monde qui les range dans des boîtes, qui les enferme, parce qu’elles font peur. C’est l’histoire d’une part de nous que l’on préfère ignorer pour ne pas sortir du rang, plutôt que de devoir l’assumer dans sa complexité. C’est l’histoire d’un monde qui ne tourne pas rond et qui autorise des sado-mytho-mégalos à dicter les lois tandis que d’autres les subissent, rangés au fond d’un carton marqué « FRAGILE » abandonné au fond d’un placard…

L’auteur cherche ainsi à bousculer le spectateur : qui détermine la normalité ? Est-ce que, malgré nos bonnes intentions, nous ne nous considérons pas supérieurs à l’individu un peu fou qui se parle à lui-même dans le métro au point de l'exclure de notre réalité ? Est-ce que l’expérience humaine n’est légitime que si elle est vécue à travers notre prisme, notre standard, nos codes ?

Attention : la pièce aborde des thématiques difficiles. Elle est déconseillée aux enfants de moins de 16 ans.

De : Solweig So. Mise en scène : Solweig So. Avec : Lucas Bottini, Emmanuelle Cabin Saint-Marcel, Elena El Ghaoui, Eric Julliard, Guillaume Royer, Léonard Ballesteros.

Les Vendredis et Samedis à 19 h 30. Tarifs : 18 € TP, 15/12 € TR. Réservations : 06.70.81.69.08 - compagniedusoliles@gmail.com - Billetreduc


Don Juan est une femme !

Au rythme des répliques de ces anti-héros du quotidien, on pense, on doute, on rit... on vit.

Isabelle, auteure et metteuse en scène, en est certaine, son idée est géniale : c'est Clémentine, féministe jusqu'au bout des ongles, qui doit incarner Don Juan dans son adaptation très personnelle de l'oeuvre de Molière qu'elle peut monter grâce à l'argent de Jean-Pierre, comédien amateur.

Ce changement des rôles, entre l'homme et la femme, va bouleverser l'équilibre affectif, émotionnel, et artistique de la troupe notamment pour Pascal le macho, qui ne comprend pourquoi ce n'est pas lui qui incarne le rôle principal ou encore Gabin le discret qui ne sent pas vraiment à sa place. Au rythme des répliques de ces anti-héros du quotidien, on pense, on doute, on rit !

De : Olivier Maille. Mise en scène : Olivier Maille. Avec : Raphaëlle Lenoble ou Dorothée Moreau, Fanny Lucet ou Aurore Pourteyron, Florian Spitzer ou Mathieu Mocquant, Hubert Myon ou Sébastien Perez, Mathieu Coniglio ou Günther Vanseveren.

Du Jeudi au Samedi à 21 h 30.


France

Au début des années 70 un vent de liberté souffle sur le monde. A bord du France, ce vent bouscule les codes d'une famille française expatriée aux États-Unis.

Pascal et Sylvain, jeunes jumeaux incandescents, veulent toucher du doigt un idéal qui leur échappe encore.Ils tentent d'un côté de s'émanciper de leur mère, une femme meurtrie aux manières exubérantes, bercée par des mœurs toutes gaullistes, de l'autre des ambitions rêvées par leur père. Entre eux, Maggie, femme de chambre insoumise 100% new-yorkaise, tente de trouver sa place.

FRANCE est un huis clos qui fait éclater les normes. La virilité et la féminité y sont questionnées, à cheval entre les vieux codes et le vent enivrant de mai 68.

De : Maximilien Marçais-Husson. Mise en scène : Garance Valet, assistée par Youri David. Costumes : Florent Buonomano.

Jusqu'au 16 décembre, les Dimanches à 16 h 30 (relache le 11 Novembre). Réservations : reservations@12aout.com


Les chansons du dimanche

Les chansons du dimanche au théâtre Clavel

16 Septembre : Laurent Berger
14 Octobre : ONU (Orchestre National des Ukulélés)
11 Novembre : Geneviève Charlot
9 Décembre : Étienne Luneau

Un Dimanche par mois à 20 h 00. 18 € TP, 15/12 € TR. Réservations : 06.12.25.52.85 / 06.15.69.41.15. - www.edito-musiques.com


 

Théâtre Clavel
3, rue Clavel - 75019 Paris

Accès : Métro Pyrénées, Bus : ligne 26 arrêt "Pyrénées-Belleville"
Théâtre Clavel
Administration / Programmateur : Sébastien Pimont

Informations, réservations : 09 75 45 60 56. theatre.clavel@gmail.com

[ Mentions légales ]
Site réalisé par CTConception
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies.
Pour révoquer ce consentement, consultez notre politique de confidentialité